Noël est à nos portes, la nouvelle année également. C’est l’heure de fêter, mais en même temps, pour la plupart, c’est le temps de ralentir un peu, de se déposer. L’heure est au bilan et à établir de nouveaux objectifs personnels, professionnels, familiaux, etc. C’est certain que tous les cadeaux sont déjà achetés, mais peut-être pas encore tous reçus et donnés. Je vous propose donc l’exercice suivant de réfléchir au sens qu’a Noël pour vous.

Que vous évoque cette fête? Comment vous sentez-vous à l’approche de Noël? Quelles sont vos espoirs, vos appréhensions? Et les cadeaux. Quelle est leur importance? Avez-vous fait une liste de suggestions? Une liste de prescriptions du genre « je veux ça ou rien »? Est-ce que vous achetez des cadeaux parce que c’est une forme de convenance? Achetez-vous des cadeaux parce que ça vous tente? Parce que vous vous sentez obligé? Parce que ça ne se fait pas de ne pas en acheter? Parce que vous avez peur d’avoir l’air « cheap »? Quand vous donnez un cadeau, comment vous sentez vous? Quand vous en recevez un, vous vous sentez comment? Comment vous entrevoyez le réveillon? Est-ce que vous recevez chez vous? Est-ce que c’est un choix ou cela vous a été imposé? Est-ce que c’est un moment stressant pour vous les fêtes? Bref, voilà une liste de questions qui pourront vous permettre de réfléchir à ce que Noël représente pour vous.

Pour moi, l’heure est au bilan. Je viens de terminer ma première année en tant que « minimaliste » et je suis assez fière des efforts fournis. Je me considère comme ayant encore beaucoup de chemin à faire, surtout au niveau de l’achat local autant pour la nourriture que pour les vêtements, chaussures, cosmétiques, etc. Cette année, j’aimerais aussi réduire la quantité de déchet que je produis et la quantité de plastique que j’utilise. C’est mon nouveau défi! Le minimaliste m’apporte beaucoup au plan intérieur. Ça m’a permis de prendre conscience que le vide que l’on peut parfois ressentir il ne se rempli pas avec les nombreux objets qu’on peut acheter. Sur le coup, ça peut nous faire sentir mieux, mais une fois la nouveauté passée, on va chercher autre chose pour combler le vide.

Au fond, c’est nous même qui devons se nourrir intérieurement et cela peut se faire de différentes manières. Par exemple, allez prendre une marche, faire une randonnée de raquettes en forêt, aller glisser avec les enfants, faire un bonhomme de neige, préparer un repas pour la famille. Ça peut aussi être de lire un livre, faire une sieste, prendre un bain chaud avec des huiles essentielles, aller s’assoir dans une église pour entendre le silence. Bref, faire des choses qui ne coûte rien, mais qui font du bien. Ça peut se faire seule, en famille, entre amies, avec les enfants, avec son animal de compagnie, en autant que vous puissiez profitez de la vie! Prendre conscience de votre existence, de prendre conscience de la nature qui nous entoure et qui est là, chaque jour, à notre disposition pour nous oxygéner corps, cœur et esprit. Alors je vous mets au défi, en ce temps des fêtes, de prendre du temps pour vous, par vous. Je vous mets au défi de remplir le vide autrement que par des objets extérieurs ou des distractions passagères. Prenez du temps pour, n’attendez pas d’être malade et/ou obligé!

Je vous souhaite un beau temps des fêtes et une nouvelle année à la hauteur de vos aspirations. Je vous souhaite le courage et la motivation de faire des changements dans votre vie si elle ne vous plait plus ou la force de demander de l’aide si vous n’y arrivez pas. On est tous humains, on a tous des hauts et des bas et ce qui est merveilleux, c’est que chaque fois, quelqu’un peut nous aider, si on en fait la demande! Et pour tous ceux que ça va bien, ne changez rien!

À l’année prochaine!

presentation-marie-noel