Le premier septembre 2019, j’ai décidé de me lancer le défi ZÉRO dépense. Ce défi consiste grosso modo à diminuer et éliminer toutes les dépenses inutiles du quotidien. Pourquoi je me suis lancé ce défi? Premièrement, parce que j’ai commencé à payer ma dette d’étude et que je ne veux pas m’endetter davantage. Deuxièmement, simplement parce que de vivre à la hauteur de mes moyens et même en dessous me permet de mieux m’accomplir personnellement et d’économiser pour des projets. Ce bilan me permettra de voir mon évolution depuis le début et de mieux m’enligner pour les prochains mois.

dépense

Imprévu

Au début de mon défi, j’ai mentionné avoir maintenant un « vrai » emploi. En effet, j’ai terminé mes études universitaires en 2019 et j’ai eu un emploi stable très rapidement. Par contre, après quelques mois, je me suis rendu compte que cet emploi n’était pas fait pour moi. J’ai donc décidé de me diriger vers un autre emploi, mais cette fois-ci, à contrat. De ce fait, les plans financiers ont été quelque peu ébranlés dû à la diminution de mon salaire. Par contre, je pense que notre santé mentale vaut beaucoup plus cher que le montant qu’on gagne aux deux semaines. Même si ce changement n’a pas été super facile, j’ai essayé de voir le bon côté des choses et je me suis dit que ça allait me permettre de me mettre encore plus au défi et de dépenser pour les choses réellement utiles.

Bilan dépense

Comme dans n’importe quel défi, rien n’est parfait! Par contre, même s’il est important de voir nos mauvais coups (cela nous permet quand même de nous améliorer pour la suite!), il faut aussi voir nos bons coups et se féliciter.

Mauvais coups

Pour le défi, je m’étais fait deux listes : « liste d’achats autorisés » et « liste d’achats non autorisés ». Dans les 5 derniers mois, j’ai dépensé pour quelques articles non autorisés. En effet, j’ai dépensé pour une lentille de photographie et pour un abonnement. Par contre, ces deux achats ont été faits avec l’argent que je possédais à ce moment. Je pense aussi que ce sont deux achats utiles, même si je ne m’étais pas autorisé ce genre d’achat et que je ne les avais pas prévus dans mon budget. Premièrement, ma lentille me permet aujourd’hui d’avoir lancé mon entreprise de photographie. Elle me permet de faire de beaux portraits, le type de photo qui m’interpelle le plus. Deuxièmement, mon abonnement est un abonnement d’exercice. En novembre, j’ai décidé de m’inscrire à l’abonnement Dfine qui est d’une durée de 1 an. Cela me permet de faire de l’exercice physique de la maison et de faire des entrainements qui me motivent. Ce sont donc deux choses que je ne m’étais pas autorisé à acheter, mais pour lesquels je n’ai pas de regret.

Bons coups

Je suis très fière d’avoir tenu mes listes d’achats autorisés et non autorisés. Je n’ai pas fait aucun achat de livres ni de vêtements (sauf en septembre) ni de décorations ou d’outils pour la cuisine. Par exemple, un moment donné j’ai eu envie d’acheter une nouvelle tôle à cuisson. Je me suis questionné plusieurs fois avant de faire l’achat et j’ai finalement bien vu que je pouvais continuer d’utiliser celles que j’avais. En ce qui concerne les livres, j’ai commencé à aller à la bibliothèque afin de diminuer mes dépenses à ce niveau. J’ai eu envie d’acheter quelques livres, mais j’ai vite compris que ce n’était pas vital! Je ne suis pas une personne qui achetait beaucoup de livres, mais j’adore flâner dans les librairies une fois de temps en temps et repartir avec un livre ou deux. Pour l’instant, j’adore mon expérience à la bibliothèque et je continuerai certainement d’y aller. Je sais toutefois que je dépenserai pour un livre dans les prochains mois puisque j’ai reçu un chèque cadeau à Noël dans une librairie. Je devrai donc payer la différence entre le montant de la carte cadeau et le montant du livre, s’il y a lieu.

En ce qui concerne les sorties, j’ai coupé carrément presque tout. Avec le changement d’emploi, je n’ai pas réussi à me faire un budget pour les sorties comme je l’avais mentionné dans l’article d’introduction au défi. De couper sur les sorties n’a pas été très difficile. Je suis plutôt du genre à m’apporter des lunchs au travail ou encore à faire mon café avant de partir. Par contre, couper les sorties au restaurant aura été plus difficile. Bien que j’aie diminué beaucoup mes dépenses à ce niveau (ce qui me rend tout de même fière!), il reste que j’aime aller au resto peut-être une fois par semaine pour m’enlever la tâche de cuisiner.

Niveau de difficulté

Je dirais que les 3 derniers mois ont été plus difficiles que je l’aurais pensé dû à mon changement d’emploi. En plus d’avoir dû prendre mes économies pour vivre pendant environ 1 mois (où je n’avais pas de contrat), je n’ai pas pu économiser. Malheureusement, j’ai aussi mis quelques dépenses sur crédit, ce qui sera à rembourser le plus rapidement possible!

Vision des prochains mois

J’ose croire que les prochains mois seront plus allégés. Je recommencerai à travailler et aurai un salaire plus stable pendant plus longtemps puisque j’aurai un contrat d’une durée plus longue. En termes de dépense, je continuerai de m’améliorer côté sorties au restaurant. Pour le mois de février, je veux dépenser pour deux sorties au restaurant seulement (c’est la St-Valentin et mon anniversaire quand même 🥰. Sinon, je continue de suivre ma liste de choses autorisées et non autorisées à acheter.

 

Quel genre de défi aimes-tu relever?