Ce n’est plus une surprise, le monde vit actuellement une crise sanitaire qui nous touche tous de manière différente. Le confinement qui a fait partie de notre quotidien pendant quelques mois nous a fait découvrir un nouveau mode de vie avec ses hauts et ses bas! À certains moments, on était content d’être à la maison alors qu’à d’autres on aurait tant aimé voir nos proches ou encore retourner au bureau! Autant que ce confinement a pu nous amener à vivre une période difficile dans notre vie, autant il a pu nous permettre de vivre plus légèrement et simplement. Malgré les difficultés, il j’y ai vu plusieurs avantages à ce confinement. J’ai donc pensé vous les partager dans cet article. Je sais qu’on ne vit pas cette situation de la même façon; certains travaillent de la maison et doivent également s’occuper de leurs enfants alors que d’autres ont perdu leur emploi et n’ont plus de revenu. Dans les deux cas, même si ce n’est pas évident et qu’on a tous une situation différente et unique, on peut tout de même essayer de prendre du temps pour voir les choses positives que cette situation nous apporte.

Le confinement

Épargner

Premièrement, le confinement m’a permis de voir où je dépensais le plus d’argent. Cela m’a donc permis de rectifier le tir sur le plan de mes finances. Prenons l’exemple des restaurants. Je l’ai mentionné dans mon article du défi ZÉRO dépense, les dépenses de restaurants sont celles que je voulais le plus diminuer dans mon budget. Certes, c’est plaisant d’aller manger au restaurant ou prendre un take out, mais ça peut faire mal au portefeuille à long terme. Le confinement m’a permis de réduire à zéro le nombre de dollars accordé aux restaurants dans mon budget. Je peux donc utiliser ce montant économisé pour placer dans mon compte épargne!

Deuxièmement, en étant en confinement, je me suis rendu compte que j’avais assez de vêtements. Pourquoi dépenser autant pour des vêtements? Oui, c’est plaisant avoir de nouveaux vêtements. Mais si ça devient une dette, pas certaine que ça nous fasse autant plaisir. Surtout qu’on a du plaisir sur le coup, quand on l’achète et puis par la suite, le plaisir se dissout très rapidement. J’ai donc fait l’exercice de créer des ensembles différents à partir des nombreux morceaux que j’ai déjà. J’ai pris le temps d’agencer des morceaux pour créer de nouveaux styles et ça m’a beaucoup plu! Maintenant, c’est presque comme si j’avais une nouvelle garde-robe.

Troisièmement, j’ai pu réduire mes dépenses d’essence et de transport en commun, comme probablement plusieurs personnes qui ont arrêté d’aller au bureau ou à l’école. Puisqu’on devait être à la maison, cette catégorie de dépense s’est plutôt transformée en catégorie d’économie de mon côté. J’ai vu une opportunité de prendre ces montants d’argent et de les investir dans mon compte épargne!

As-tu économisé ou dépensé davantage durant le confinement?

Du temps pour soi

Le confinement m’aura permis d’apprendre à prendre du temps pour moi. Lorsqu’on travaille, le temps va vite. Il arrive même qu’on ne voit pas la semaine passer. Le weekend arrive et on doit faire le ménage et se préparer pour la semaine qui suit. On doit faire l’épicerie, planifier les repas, laver nos vêtements, faire le ménage. Le confinement m’a fait comprendre que oui, ces tâches sont importantes pour vivre dans un milieu propre et sain, mais il ne faut pas être trop exigeante envers nous-mêmes. Il faut prendre soin de créer du temps pour nos passe-temps et pour passer du temps de qualité.

Ne rien faire

Je viens de parler de prendre du temps pour soi, mais j’aimerais aussi donner de l’importance sur le fait de ne « rien faire ». On vit dans une société où il faut toujours être à fond dans 15 projets différents à la fois. Je suis coupable, j’aime quand ça bouge, quand je réalise des projets qui me passionnent, quand je travaille. Par contre, en confinement, je me suis rendu compte que j’avais du mal à arrêter. Juste ne rien faire. On n’est pas obligé de toujours avoir quelque chose à faire tsé! Je me suis créé un beau set-up sur mon balcon où je peux m’asseoir et regarder le ciel. J’aime me plonger dans mes pensées, rêver et regarder la nature. Ça me permet d’apprivoiser la relaxation, la méditation et « ne rien faire ». Pour ma part, c’est un gros travail à faire sur moi-même. Ce sera une belle aventure de découvrir à ralentir et me permettre de ne rien faire tout au long de l’été!

Apprendre à apprécier son espace de vie

Avant le confinement, je ne passais pas énormément de temps à la maison. Quand j’ai arrêté de travailler, ç’a été plaisant sur le coup d’être toujours chez moi, mais il vient un temps où on est tanné et où on aimerait changer d’air. En temps normal, j’aurais pu sortir et changer d’air, mais dans les circonstances, c’était impossible.  J’ai donc changé des meubles de place, j’ai créé un petit cocon sur mon balcon pour pouvoir y passer du temps de qualité. J’ai également pris le temps de me créer un petit jardin sur mon balcon. Ça met de la verdure et c’est beau de voir la nature faire son œuvre chaque jour!

Et après?

Maintenant, le déconfinement est commencé. C’est tentant de vouloir revenir au rythme de vie qu’on a laissé il y a quelques mois. Par contre, je t’encourage (et je m’encourage moi-même!) à ralentir la cadence. La vie n’est pas une course. La vie n’est pas que le travail! Il faut prendre du temps pour soi, pour son bien-être. Revoie tes habitudes et fait de la place pour ce qui compte réellement pour toi.

 

Quelles habitudes de vie pourrais-tu laisser tomber pour faire plus de place à ce qui te fait réellement du bien?