Le premier mars prochain aura lieu la journée mondiale du compliment. Faire un compliment à quelqu’un, selon moi, nous inviterait à lui adresser un mot que l’on choisit précisément avec l’intention de lui partager des éloges. C’est en débutant avec cette réflexion que j’ai décidé, en guise de premier billet sur ce blogue, de vous parler des mots. Des mots qui nous permettent de communiquer et d’échanger, tant par écrit qu’oralement. Des mots qui nous permettent d’entrer en relation.

Je voulais aussi vous amener à une réflexion. Pour vous, que signifie un « merci »? Certains et certaines me diront qu’il s’agit d’une marque d’appréciation et de politesse. En effet, c’est probablement ce qu’un dictionnaire populaire nous indiquerait aussi. Toutefois, si l’on s’intéresse au contexte du mot utilisé, croyez-vous qu’un « merci » ait toujours le même sens? Par exemple, imaginez-vous un inconnu vous remerciant. L’effet de ce mot n’aura probablement pas la même atteinte que si je vous avais dit que ce « merci » provenait de votre sœur, votre conjoint(e), votre enfant ou même de votre patron. En fait, cela m’amène à vous faire une première révélation à mon sujet : je me plais à m’imaginer que les mots sont vivants. Ils seraient vivants dans l’optique qu’ils ont tous un potentiel et une portée. Tout comme la portée de musique permet de structurer une mélodie, celle d’un mot trouverait son essence et son existence au sein de la représentation et de l’évocation qu’ils ont autant pour la personne qui l’émet, que pour celle qui le reçoit. Ceci voudrait-il alors dire que si deux individus qui ne parlent pas le même langage ne peuvent pas se comprendre? Selon moi, cela est relatif. Relatif dans le sens que je ne crois pas que ce soit la simple barrière de langue qui peut nous empêcher de nous comprendre? Nos expériences, nos apprentissages, nos sentiments, et tout ce qui fait partie de l’addition faisant de nous des êtres uniques n’influenceraient-ils pas les mots que nous choisissons? N’influenceraient-ils pas notre manière de recevoir les mots qui nous sont adressés?

Ce sont d’ailleurs les mots qui me permettront d’échanger avec vous, chers lecteurs, par l’entremise de ce blogue. Je profite de ce premier échange pour vous mentionner que les mots que je choisirai d’écrire ici seront choisis avec l’intention de vous faire du bien, de vous inviter à réfléchir avec moi, de vous faire sourire, de vous divertir et de vous partager des histoires qui me parlent. Depuis ma tendre enfance, je suis une amoureuse des mots. C’est pourquoi au sein de mes loisirs, j’ai par le passé écrit des romans, des chansons, des poèmes, des nouvelles, etc. J’en suis présentement à une période de ma vie durant laquelle j’ai envie d’utiliser les mots en guise d’épanouissement, de joie, de partage et de plaisir.

C’est donc dans le but de vous inviter à complimenter quelqu’un, le premier mars prochain, que j’ai écrit ce billet. Adressez un compliment à quelqu’un oui, mais en prenant le temps de choisir le mot que vous communiquerez. Quand vous vous serez arrêté sur un mot, prenez le temps de saisir sa portée et ensuite, faites-le vivre! Partagez-le! Selon moi, complimenter autrui permet aussi de se faire du bien à soi-même, et c’est en partie de la sorte que nous pouvons saisir l’amplitude de nos actions.

Je vous laisse donc avec le mot qui est le plus évocateur selon moi : Amour!

 

presentation-noemie

Deviens collaboratrice pour le blogue! Écrivez moi ici >> lequotidienaunaturel@gmail.com ou par Facebook!