Pendant quelques années de mes études universitaires, je vivais avec moins de 1000$ par mois. J’arrivais toutefois à vivre (ou à survivre!) avec mes prêts et mon petit gagne-pain à temps partiel. À ce moment, je trouvais parfois que c’était très difficile de jongler entre mes cours, mes travaux et mon emploi, mais avec un pas de recul, je réalise que c’était un exercice formateur.
Moins de 1000$ par mois


Comment vivre en ayant moins de 1000$ par mois?

Je vivais littéralement avec la base. J’ai toujours eu un toit et de la nourriture. Par contre, les sorties étaient moins fréquentes, les vêtements plus usés et le travail scolaire plus difficile. Vivre avec moins de 1000$ par mois demande une certaine planification. Ce n’est pas toujours évident lorsqu’on est aux études (env. 40h/sem.) et qu’on travaille à temps partiel (15-20h/sem.) pour arrondir nos fins de mois. Imaginez le peu de temps qu’il reste pour relaxer et faire les tâches ménagères! Allo le stress.

Vivre avec moins de 1000$ par mois, c’est possible, mais pas l’idéal! Voici un aperçu de mon budget à l’époque :

      • Loyer : 350$ (tout inclus)
      • Assurances : 50$
      • Internet : 30$
      • Cellulaire : 45$
      • Autobus : 55$
      • Épicerie : 200$
      • Essence : 20$

Cela fait un total d’environ 750$ de dépenses obligatoires par mois. À noter : ce budget ne tenait pas compte de certaines dépenses périodiques : les plaques de la voiture, le permis de conduire, les changements d’huile, les bris imprévus, le changement de pneus, les vêtements qui brisent, une nouvelle paire de bottes parce que celle qu’on possède prend l’eau, les frais de scolarité, le matériel scolaire (et j’en passe!). Imaginez qu’on ne peut pas faire trop de folies lorsqu’on a un budget aussi serré!

Pourquoi cette période de ma vie a été formatrice?

Parce que j’ai appris notamment à…

  • Créer mon budget : ç’a été long avant de trouver le budget parfait pour moi, mais j’y suis finalement arrivée. Avoir appris à créer un budget m’a permis de rembourser mes dettes rapidement et aujourd’hui, ça me permet d’économiser!
  • Réparer les choses : les vêtements, un objet cassé (qui se répare, au lieu d’en acheter un nouveau), certaines parties de la voiture, etc. Il s’agit d’être créatif ou encore de regarder des tutoriels sur Internet.
  • Avoir du plaisir chez moi : j’ai tendance à vouloir sortir de chez moi pour avoir du plaisir et faire des activités. Par contre, j’ai appris à avoir du plaisir chez moi en lisant, jouant à des jeux de société avec des amis(es) ou en invitant des amis(es) chez moi (ça coute moins cher qu’aller dans un pub ou dans un resto!).
  • Préparer mes lunchs : j’ai commencé à faire mes lunchs TOUS les jours de la semaine. Faire des repas plus gros me permet d’avoir des restes et de cette façon, je ne dépense pas pour la nourriture lorsque je suis à l’école ou au travail.
  • Visiter la bibliothèque : ça permet premièrement de changer d’air sans dépenser d’argent. En plus, on peut lire gratuitement des livres!

Bref, vivre avec moins de 1000$ par mois m’a appris à développer mon sens de la débrouillardise, à travailler fort (autant au travail qu’à l’école) et à budgéter. Aujourd’hui, je peux dire que je suis fière de moi, d’être ne mesure de gérer ma vie d’adulte de manière autonome.

Et maintenant?

Heureusement, je vis maintenant avec plus de 1000$ par mois. Je souhaite par contre continuer à avoir de bonnes habitudes de vie financière. Je veux garder les habitudes que j’ai mises en place pour moins dépenser afin de pouvoir enfin mettre de l’argent de côté. Je suis souvent arrivée serré financièrement, mais les apprentissages que j’ai faits me permettent maintenant de moins et mieux dépenser afin d’économiser pour différents projets.

Bien que les années où je vivais avec moins de 1000$ par mois n’aient pas été de tout repos, je suis reconnaissante d’avoir pu acquérir de nouvelles aptitudes et de meilleures habitudes de gestion financière! Après avoir payé 15 000$ de dettes en 13 mois, je me suis lancé le défi ZÉRO dépense qui vise justement à me permettre de développer d’autres moyens de gérer mon argent efficacement et d’économiser.